jueves, 28 de noviembre de 2013

Les Restos du Coeur

ou Les Restaurants du Coeur, est une association fondée en 1985 par Coluche et, qui a pour but


"d'aider et d'apporter une assistance bénévole aux personnes démunies, notamment dans le domaine alimentaire par l'accès à des repas gratuits, et par la participation à leur insertion sociale et économique, ainsi qu'à toute l'action contre la pauvreté sous toutes ses formes"
 
 
Le premier restaurant du cœur ouvrira ses portes en France le 21 décembre 1985, et ils continuent à travailler en France (aussi en Belgique et en Allemangne, sous d'autres noms) depuis ce jour-là. 
 
Actuellement, ils organisent aussi des concerts, et d'autres actes publiques pour tout le pays. Ses activités sont soutenues pour des differents médias et des personnes célèbres comme des comediens, acteurs, chanteurs, sportifs... Ce qui fait que l'association soit très connue et suivi en France.
 
        Si vous voulez savoir quelque chose de plus, entrez dans son site; http://www.restosducoeur.org/


http://www.liberation.fr/societe/2013/11/25/coup-d-envoi-de-la-campagne-hivernale-des-restos-du-coeur_961762

Et, si vous voulez écouter la chanson originale écrite à propos des Restos du Coeur en 1986:  http://www.youtube.com/watch?v=xnp-wM9kzM8

Paroles
Moi, je file un rancard
A ceux qui n'ont plus rien
Sans idéologie, discours ou baratin
On vous promettra pas
Les toujours du grand soir
Mais juste pour l'hiver
A manger et à boire
A tous les recalés de l'âge et du chômage
Les privés du gâteau, les exclus du partage
Si nous pensons à vous, c'est en fait egoïste
Demain, nos noms, peut-être grossiront la liste

Aujourd'hui, on n'a plus le droit
Ni d'avoir faim, ni d'avoir froid
Dépassé le chacun pour soi
Quand je pense à toi, je pense à moi
Je te promets pas le grand soir
Mais juste à manger et à boire
Un peu de pain et de chaleur
Dans les restos, les restos du cœur

Autrefois on gardait toujours une place à table
Une soupe, une chaise, un coin dans l'étable
Aujourd'hui nos paupières et nos portes sont closes
Les autres sont toujours, toujours en overdose

J'ai pas mauvaise conscience
Ça m'empêche pas d'dormir
Mais pour tout dire, ça gâche un peu le goût d'mes plaisirs
C'est pas vraiment ma faute si y'en a qui ont faim
Mais ça le deviendrait, si on n'y change rien

J'ai pas de solution pour te changer la vie
Mais si je peux t'aider quelques heures, allons-y
Y a bien d'autres misères, trop pour un inventaire
Mais ça se passe ici, ici et aujourd'hui

No hay comentarios:

Publicar un comentario